S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 2.4.1 Le « texte martyr »

2.4 Redéfinir le projet

 

 

Au retour, au sein de l’équipe de pilotage, il y eu un décalage entre les animateurs du réseau qui avaient vécut la rencontre physique et de l’autre coté l’institut et la collectivité. Les vécus différents mais aussi les objectifs différents (voir 2.1 L’origine du projet et le syndrome de Janus, page 7) rendirent encore plus difficiles la compréhension mutuelle dans les réunions en ligne de pilotage. Il devenait nécessaire de remettre à plat le projet.

Il devenait nécessaire de repartir sur de nouvelles bases communes. Le réseau propose alors de produire un « texte martyr ». Celui-ci est proposé au groupe de pilotage le 8 février 2010.

« Texte martyr » proposé pour redéfinir le projet interculturel

[§1] L’objectif du projet interculturel est de produire des documents en français sur divers thèmes qui montrent à la fois comment le français se pratique de façon diversifiée et comment cette langue commune rapproche nos modes de pensée et nos valeurs.

[§2] Les destinataires des documents sont les personnes qui apprennent le français et ceux qui s’intéressent à cette langue et à son impact nos cultures (amoureux de la langue, journalistes…)

[§3] Les documents sont produits par un processus collectif avec un ensemble de personnes qui souhaitent participer. Le processus peut être réalisé en ligne ou lors de séances organisées en présentiel avec un groupe. Le processus se déroule en plusieurs étapes :

1. Choix d’un thème et constitution d’un ensemble de ressources diverses autour de ce thème pour permettre d’enrichir le débat sous la forme de , et . Ces diverses ressources sont placées sur la partie blog du site ;

2. Choix d’une question qui permet d’angler le thème autour de la langue française et de donner envie de réagir ;

3. La question est posée au groupe afin de collecter la diversité des approches et de chercher à identifier les valeurs et modes de pensée communs. Lors le processus est en ligne, la question est posée sur la liste de discussion et l’animateur du thème relance les participants, reformule, synthétise et sollicite tel la participation de participants qu’il sait intéressé afin de mettre en place un  dynamique collective ;

4. Un document de synthèse est produit à partir des réponses. Il peut prendre plusieurs formes (texte, arbre à penser, vidéo ou un ensemble de ces différentes formes). Lorsque le processus est en ligne, il est placé sur la partie Wiki du site ;

5. Pour produire le document final, le document produit collectivement est soumis de nouveau au groupe qui l’enrichi par ses commentaires de façon itérative jusqu’à la production du document final satisfaisant le groupe. Il est alors rendu accessible depuis la page d’accueil du site  avec les autres documents finalisés ;

Afin de permettre de faire converger les compréhensions différentes des acteurs qui ont du mal à se comprendre, il est proposé un processus un peu formel de commentaires :

Règle 1) D'abord une vision commune et ensuite le site : à ce stade, il ne s'agit pas encore de parler de la forme que va prendre le site interculturel mais d'avoir un texte qui serve de base commune afin que le site soit ensuite mis en forme pour refléter cette démarche ;

Règle 2) Proposez des alternatives : il ne s'agit pas de reprocher ce qui ne va pas dans le texte, mais de proposer de façon constructive une alternative qui vous semble meilleure ;

Règle 3) Faites des commentaires précis : pour faciliter les échanges sur le texte mais aussi sur les propositions de modifications de chacun, indiquez pour chacun de vos commentaires le numéro de paragraphe (§2 par exemple) ou le numéro de point dans le processus (point 2 par exemple), le texte précédent et le texte tel que vous le proposez. Vous pouvez également ajouter pourquoi vous proposez cette modification. Le rédacteur se chargera lorsque les commentaires seront acceptés par les autres, de faire une nouvelle itération du texte ;

Il est intéressant de voir que ce texte reflète la compréhension du réseau tel qu’exprimé lors de la première visioconférence  de démarrage du projet avec les trois acteurs du pilotage (la collectivité, l’institut et le réseau). Il oublie la partie de « production de contenus élaborés [pour] notamment les réseaux de recherche », l’autre objectif proposé lors de la première physique entre le réseau et la collectivité. Cette approche à permis un échange  d’une trentaine de mails en trois semaines permettant à l’équipe de pilotage du projet d’arriver à un texte commun.

 

 

Articles portant sur des thèmes similaires :

Recherche


Liste des mots-clés