S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 Vie traditionelle au Kenya, Soudan, Ethiopie

Note : 3.6/5 (18 notes)

 

Mots-clés : , , , ,

voir le diaporama complet - 54 photos

***

Né en Allemagne en 1938, puis diplômé de l’Ecole de Fribourg en 1955, le photographe Hans Silvester a voyagé à travers l’Europe avant de s’installer en Provence en 1962.

Un reportage sur la Camargue, accompagné de de Jean Giono, décide de son succès. A partir de 1964 suivent des reportages dans le monde entier. Hans Silvester devient membre de l’agence Rapho en 1965.

Chacun de ses voyages donne lieu à une publication, le plus souvent pour le magazine Géo. Ses reportages des années 1980 sont marqués par un engagement écologiste, tandis que les années 1990 verront l’édition de plusieurs livres et albums sur les animaux à travers le monde, ainsi qu’un magnifique témoignage sur la vie des femmes du désert du Rajasthan.

En 2003 son objectif le mène en Ethiopie, dans la vallée de l’Omo, à la rencontre de tribus isolées, nomades et indépendantes. Nichée au sud-ouest de l’Ethiopie, à la frontière du Kenya et du Soudan, la basse vallée du fleuve Omo est une région reculée à la végétation luxuriante. C’est sur ce territoire de près de 60 000 km² qu’une vingtaine de tribus perpétuent des modes de vie ancestraux.
Photo : Hans Silvester - Rapho®

En 3 ans et 9 séjours, Hans Silvester, accompagé d’un guide et de deux interprètes, a côtoyé les tribus Hamer, Mursi, Surma, Bume et Karo.

Les photographies prises au cours de ces séjours témoignent du quotidien d’une inconnue : retours de chasse, jeux d’enfants, parades. Dans ces sociétés traditionnelles d’éleveurs, la kalachnikov, qu’introduisirent les réfugiés du Soudan, est néanmoins exhibée en trophée et constitue la richesse du foyer. Mais ce sont surtout des peuples artistes qu’Hans Silvester nous présente. Ses photographies mettent en valeur des corps et des visages peints, des coiffures inventives et sophistiquées, maquillage mutuel auquel chacun s’adonne avec plaisir, des coiffures qu’inspire la nature environnante...

Témoin de cette création originelle et spontanée, Hans Silvester nous livre des clichés colorés qui séduisent notre regard autant que notre curiosité. Ces soixante photographies ont été présentées en 2006 au festival Visa pour l’Image à Perpignan, où elles ont fait l’événement.

 Source : Culture Yvelines

***

voir le diaporama complet - 54 photos
 

Articles portant sur des thèmes similaires :

Commentaires

Recherche


Discussions actives (+ commentaire)


Liste des mots-clés