S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 Vie quotidienne au Mali

Note : 2.6/5 (24 notes)

 

Mots-clés : , ,

Comme dans la plupart des chauds, les maisons sont blanches à l’intérieur et à l’extérieur.
Les toits plats. Les nombreuses fenêtres pourvues de moustiquaires et souvent de décoration métalliques évitant l’intrusion.
Les plafonds sont hauts car un grand ventilateur trône souvent au milieu de la pièce.
Dans les hôtels, les auberges et les maisons plus aisées, la climatisation est présente.
Le salon est en général spacieux, des divans ou fauteuils installés contre les murs et un grand tapis recouvre le sol. La télévision est omniprésente et fonctionne en quasi permanence soit sur l’unique chaîne nationale (ORTM) soit sur un bouquet satellite comme Canal+. Les Maliens sont très friands de football, il y a toujours une chaîne proposant un match.
Lorsque le repas est pris à l’intérieur, on installe une table basse et les convives s’asseyent par terre sur des coussins pour partager ensemble le repas dans le même plat, avec la main droite (la main gauche étant considérée comme indigne car elle est utilisée pour la toilette).
Entre amis, nous mangeons avec la main, une petite bassine d’eau à proximité pour rincer les doigts dès que nécessaire. En présence d’étrangers d’autres cultures, les couverts sont de rigueur. Au restaurant, avant le repas, quelqu’un passe avec une bassine et une bouilloire pour laver les mains des convives.
Les maisons disposent souvent d’une cour avec un bel arbre (manguier,…) à larges branches offrant de l’ombre dans les moments les plus chauds. L’arbre à palabres, endroit idéal pour se retrouver , partager le grin (thé vert), se détendre et parler.
Les femmes restent à l’écart  et mangent avec les enfants près du feu. Elles servent le repas aux hommes mais ne le partagent pas avec eux.
La nourriture de base est faite de riz, de mil ou de semoule arrosé de sauce et de quelques morceaux de viande de mouton, de bœuf ou de poisson (le capitaine pêché dans le fleuve ). Le To, plat traditionnel dont la pâte est faite de Mil, …. Avec une sauce assez particulière et goûteuse. Le piment est rajouté à discrétion selon les goûts.
Les légumes sont des pommes de terre, ……..
Le dessert est fait de fruits de saison (pastèques, mangues, goyaves, …).
La boisson est généralement de l’eau (Les Maliens sont en grande majorité Musulmans). Pour le dessert ou simplement se rafraîchir,  le Bissap (fleurs d’hibiscus bouillies dans l’eau auquel on ajoute du sucre et quelques autres ingrédients à définir. Filtré cela laisse une délicieuse boisson sirupeuse dont on dit qu’elle est très bonne pour la circulation sanguine !) ou le gingembre (même préparation mais à base gingembre dont les effets seraient bénéfiques pour l’activité physique. Le goût est plus intense et la boisson à tendance à fermenter sous les effets du temps et de la chaleur) peuvent être servis.
La plupart des bars en ville proposent bières (Castel ou Flag produites au ) et les incontournables coca-cola, fanta, sprite, djimmo (jus de pomme gazéifié).
Tous les alcools sont disponibles dans les bars un peu « branchés ».
Le soir, beaucoup de discothèques proposent un florilège de musiques africaines (malienne, sénégalaise, ivoirienne,… comme le Reggae, le Zouk, …à compléter). Au , on parle plus de maquis ou de taxi-brousse qui sont des lieux de rassemblement musicaux en général à ciel ouvert. Seul le bar est couvert autour de la piste. Souvent des orchestres jouent en live accompagné d’un DJ griot. Discrètement, ils se baladent dans l’assistance et repèrent le prénom d’une personne. S’en suit une chanson ou le prénom en question ponctue chaque phrase(en langage local). Parfois, un griot plus solennel arrive et fait une véritable leçon de morale et de vie (en français) à la personne citée. La tradition veut qu’en fin de sermon, la personne se lève et dépose un billet dans le pot prévu à cet effet.

Articles portant sur des thèmes similaires :

Recherche


Discussions actives (+ commentaire)


Liste des mots-clés