S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 Nos voisins

Note : 3/5 (11 notes)

 

Mots-clés : ,


Nous pouvons remarquer que si chaque possède en propre un certain nombre de caractères que tous les autres s’accordent à lui reconnaître, des relations particulières s’installent de à .
 
Nos voisins sont généralement nos ennemis héréditaires (convoitises territoriales ?)
Entre partenaires éloignés, naissent parfois des liens de langueur amoureuse !
 
Ainsi, un continent est-il un champ de forces psychiques où se croisent, se contrarient ou se renforcent des courants d’attirance et de répulsion.
 
Notre voisin peut-être notre contraire et notre semblable (langue, écriture, …), à laquelle mille fibres de tentation mutuelle, de remords, de haine, d’attrait nous relient. Nos qualités et nos défauts prennent leur sens par leurs analogies de l’autre coté du miroir qu’est la frontière.
 
Périodiquement, la rumeur barbare s’amplifie jusqu’à couvrir tout le reste. Alors, rien ne va plus. L’autre surgit des profondeurs, militariste et menaçant. Alors, oubliant les effusions anciennes, la presse se déchaîne.
Et puis, lorsque le calme revient, lorsque le cycle des amours est remis en piste, on oublie tout et l’on parle de malentendus.
 
Les peuples peuvent aussi être qualifiés de Féminins ou de Masculins.
En 1870, Bismarck disait que les peuples d’origine celtiques ou slaves étaient de » sexe féminin », alors que « la race germanique » était le principe viril qui « féconde tout en Europe » !
Peut-être que les guerres transfrontalières peuvent être considérées comme autant d’affrontements de deux nations-personnes du sexe opposé.
 
Cette érotisation des rapports transfrontaliers peut prendre des formes extrêmes.
La « virilité » de l’un peu exalter chez des habitants « peu virils » du voisin un sentiment d’adhésion et d’admiration entraînant de facto des actes de « collaboration ».
 
Par ailleurs, lorsqu’on est un , on a souvent besoin d’un plus petit pour s’affirmer dans sa grandeur. La plupart des Etats d’Europe ont ainsi, sur leur ouest le plus souvent, un Etat de moindre importance, une sorte de modèle réduit d’eux-mêmes, suffisamment semblable pour que la comparaison soit possible et suffisamment différent pour qu’on ne puisse pas les confondre.

Articles portant sur des thèmes similaires :

Recherche


Discussions actives (+ commentaire)


Liste des mots-clés