S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 Chansons et enseignement

Note : 2.8/5 (14 notes)

 

Mots-clés : ,

Depuis pas mal de temps je me sers de la chanson dans pratiquement tous les cours que je donne. Je constate avec plaisir que la plupart des étudiants "marchent" à fond, sont attentifs, posent des questions, demandent à en savoir plus sur les chanteurs qu'ils écoutent. Que je travaille avec Vincent Delerm, Cali, Carla Bruni, Benjamin Biolay ou que je leur passe du Brel, du Félix Leclerc, du Brassens ou Ferré, ils découvrent des mondes qu'ils ignoraient, ils sont étonnés de la qualité, de l', de la force des et des mélodies. S'ils ont entendu parler de Brel, de ne me quitte pas, ils demandent cette chanson... Or je leur passe la Chanson des vieux amants, Amsterdam ou Madeleine... Alors, une fois disséquées, analysées et comprises, ils la fredonnent à la fin. Entendre une dizaine de jeunes espagnols chanter Brel, c'est émouvant, rire avec Cali ou Salvador, entendre parler des chanteurs québecois, de la richesse de notre chanson française c'est une manière comme une autre de leur enseigner à mieux connaître notre langue, à mieux la prononcer (car la chanson facilite la prononciation) et à pénétrer notre patrimoine culturel dans la détente et le plaisir.

Le choix des chansons est très important. En fonction de l'âge des élèves, de leurs goûts, de leurs préoccupations, des thèmes de société, de ce dont ils aiment parler en classe. La chanson, avant même de l'écouter, permet de commencer par une interaction orale, en ne donnant que le titre par exemple. La chanson Moi, mes souliers, de Félix Leclerc, pour ne citer qu'elle, est une petite merveille pour parler des voyages, oniriques, réels, virtuels, rêvés, effectués... Pour parler non seulement du Québec, mais également de l'histoire d'une vie, des idées qui y sont contenues, de l'amour... et de vocabulaire, de grammaire, d'expressions idiomatiques, pour lancer des débats parmi les élèves et d'atteintre, grâce à une chanson de 3 ou 4 minutes, la plupart des objectifs fixés : compréhension écrite, orale, interaction, expression et enfin rédaction si on demande aux étudiants de raconter leur plus beau voyage.

Et c'est de cela dont il s'agit, une chanson est un voyage, vers une histoire, vers un monde, vers une culture que les étudians auraient du mal à connaître, si nous les professeurs nous nous en tenions seulement aux règles de l'apprentissage du cadre commun de référence par exemple qui prime davantage la "communication" et qui peut laisser de côté l'écoute, le rêve et la place à l'imagination.

Articles portant sur des thèmes similaires :

Recherche


Discussions actives (+ commentaire)


Liste des mots-clés