S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 5.2.2 Quelle stratégie : prévoir ou mettre en place les conditions ?

5.2 Les notions qui dépendent des cultures

 

 Ce point n’est pas extrait des échanges du groupe interculturel mais plutôt de l’approche adoptée dans l’animation. Il est basé sur le « traité de l’efficacité » de François Jullien qui compare les approches occidentales et chinoises[1] :

·         En Europe on commence par prévoir (par la modélisation) puis on agit

·         En Chine on commence par mettre en place les conditions puis on laisse venir les conséquences (sans agir pour ne pas gêner la transformation)

Ainsi, l'approche chinoise cherche à « agir en amont quand le réel n'est pas encore figé par trop de plein et que l'on peut encore l'infléchir »

Du coup l'occasion est perçue en Europe comme une chance qui permet le succès même sans avoir été efficace, alors qu'en Chine l'occasion est perçue comme le résultat de l'efficacité à produire plein de possibilités (les conditions de la transformation).

Cette approche plus dans la culture chinoise peut cependant être utilisée pour proposer une stratégie d’innovation[2] :

·         Pour gérer la rareté, il faut prévoir avant d'agir pour être plus efficace et ne pas gâcher (l'efficacité européenne, une gestion de contraintes, on fait les choix a priori)

·         Pour gérer l'imprévisibilité, il faut susciter une abondance de possibilités (l'objectif est cette fois l'adaptabilité, c'est une gestion d'opportunités ou l'on choisi parmi elles a posteriori)

La première approche est bien connue dans notre civilisation (gestion de projet classique) mais la seconde est la base de la gestion des projets coopératifs[3].

Bien sûr on a souvent besoin des deux approches (gérer des contraintes et gérer des opportunités) bien que ce ne soit pas facile de bien comprendre les deux car chacune est l'opposé de l'autre. Ce qui nécessite, d’accepter une part d’incohérence… ce qui est très anti-culturel pour les occidentaux[4].



[1] François Jullien, traité de l’efficacité, le livre de poche, 2002

[2] J-M Cornu, l’abondance comme moyen d’innovation, in Internet Tome 2 services et usages de demain, Les cahiers de l’internet, Fing, 2003 : http://www.cornu.eu.org/texts/internet---tome-2---services-et-usages-de-demain

[3] La coopération  nouvelles approches : http://www.cornu.eu.org/texts/cooperation

[4] J-M, Cornu, « Une régulation complète et cohérente dans un monde complexe, la tragédie des 3 C », in Gouvernance de l’Internet, coord. F. MASSIT-FOLLEA, Vox internet, rapport 2005, MSH,

2006, p. 119 : http://www.cornu.eu.org/news/la-tragedie-des-3-c
voir également M. DELMAS-MARTY, « La tragédie des 3 C », Préface in Droit et complexité – Pour une nouvelle intelligence du droit vivant, dir. M. DOAT, J. LE GOFF et Ph. PEDROT, Presses Université de Rennes, 2007, pp. 7-12

Recherche


Liste des mots-clés