S'identifier - S'inscrire - Contact
 

 2.1.4 Inventer des cartes de l’interculturalité

 

Mots-clés :

 Il serait intéressant d’imaginer ce qui se serait passé si le projet avait été lancé par des chinois ou par des griots africains ! Sans doute, une des grandes leçons, a fortiori pour les échanges ultérieurs qui eux étaient dans un contexte interculturel, serait de fabriquer une carte commune qui agrège[1], à défaut de savoir les relier rationnellement entre eux, tous les concepts et propositions exprimées. Cet exercice a été fait par exemple lors d’un débat public sur la biologie synthétique[2] (une technologie qui permet de créer des êtres vivants à partir d’un ADN imaginé puis synthétisé) : les différents échanges entre des chercheurs, des citoyens, des associations ont été rassemblés sous la forme d’une carte de ville. Cela a permis, par rapport à un simple compte rendu, de conserver tous les avis et concepts et de pouvoir les rapprocher non plus en fonction de leur chronologie mais suivant leur proximité ou leur opposition. Chacun pu ainsi utiliser cette carte créée en commun pour « penser » la diversité des approches exposées.

 

L’objectif de ce livre blanc, après ce constat a posteriori du démarrage du projet, est de proposer ce qui pourrait devenir une carte des différentes approches culturelles. Elle pourrait nous aider à « penser l’interculturel » même si cette carte doit comprendre de nombreuses « terra incognita ».



[1] Voir 

Articles portant sur des thèmes similaires :

Recherche


Liste des mots-clés